Astuces pour profiter de l’allaitement au maximum : vive le confort!

L’allaitement, c’est physique…

L’allaitement a été une épreuve physique pour moi. J’ai trouvé que c’était épuisant mais, étonnamment, on trouve la force de le faire même au milieu de la nuit… Dès qu’on retrouve son bébé contre soi, qu’il se calme et qu’il reprend des forces, on en reprend aussi🙂. Mais il vaut mieux se préserver pour tenir la distance des premiers jours et des premières semaines!

Je souhaite donner aux mamans et futures mamans qui souhaitent allaiter tous les petits trucs qui m’ont permis de me reposer, du moins lorsque j’étais chez moi. J’ai, en effet profité, de ces petits moments qui, tous mis bout-à-bout, font des longs moments!

Quelle position?

La maternité nous conseille beaucoup de positions pour allaiter mais il est difficile au début de les appliquer toutes. Et la meilleure dépend du bébé, du sein, du lait… Bref, chacun la sienne! Voici mes deux préférées : Allongée ou Assise.

Allongée

Pour moi, c’est la meilleure position. Bien sûr, ce n’est pas facile en publique mais pour les tétées de nuit et des jours à la maison, c’est déjà un gain de repos!

Je ne suis certainement pas la seule à avoir eu mal au dos pendant et après la grossesse. Même si les douleurs étaient supportables, l’allaitement est épuisant et garder la même position n’aide en rien… Alors qu’allongée, le temps passé à allaiter est beaucoup plus agréable : un bon coussin sous la tête, un autre dans le dos (on peut aussi utiliser le papa pour celui dans le dos :)) et un sous la jambe du dessus pour maintenir plus aisément la position et c’est gagné.

Je me souviens des instants dans la nuit lorsqu’il n’y avait pas un bruit et que j’étais allongée blottie dans mon lit à écouter la respiration de mes deux bébés: l’un qui boit et l’autre qui dort tranquillement. Pour ne pas déranger le papa et les yeux de tout le monde, nous avions utilisé des petits lampions de décoration comme veilleuse mis à l’autre bout de notre chambre. Cela ne nous dérangeait pas pour dormir et en même temps, je pouvais surveiller si les petits bruits de mon bébé venait de son sommeil ou de son réveil puisqu’il a dormi pendant deux mois dans notre chambre.

J’ai vite appris à faire la différence mais j’aimais bien le voir dormir quelques minutes avant de me jeter dans les bras de Morphée à mon tour…

Assise, oui mais confortablement!

Des fauteuils

Pour l’allaitement assise, plein de petits trucs peuvent être mis en pratique… Je n’avais pas de fauteuils avant ma grossesse alors nous en avons acheté deux très simples avec des armatures en bois entre 70-90 euros à FLY. Les invités, qui sont venus plus nombreux pour rencontrer le petit bébé, ont même pu en profiter. Un bon investissement! Nous en avons placé un dans notre chambre et l’autre dans notre salon.

Le papa reprenait parfois le flambeau la nuit pour rendormir le petit gourmand et ils profitaient d’un petit moment à eux, installés dans le fauteuil de la chambre!

Des chaises

Des coussins plats pour les chaises de la cuisine. Ouf, ça fait beaucoup de bien de ressentir des fesses un peu moins douloureuses après une demi heure sans bouger🙂. Même dans la chambre de mon boutchou, j’ai mis des anciennes chaises (récupérées chez ma mamie) avec des accoudoirs. On en profite toujours pour coucher bébé et lui raconter des petites histoires…

Des coussins, toujours des coussins!

J’ai rassemblé tous les coussins que je trouvais… J’ai également eu un cousin d’allaitement en cadeau pour mon anniversaire, ce qui m’a bien aidé (très utile aussi quand bébé ne se tient pas encore bien assis :))! J’ai posé des coussins un peu partout dans la maison histoire d’en avoir toujours sous la main (ou plus tôt sous le bras:)). Et dès que je m’apprétais à allaiter, j’en ramenais un sous mes bras (coudes) voir même sous le bébé selon ce qui me soulageait le plus. C’était une aide indéniable pour les cervicales qui ne sont pas du tout ménagées. Je m’allongeais sur le canapé parfois et c’est aussi bien pratique de trouver un coussin à proximité pour le glisser sous la tête surtout si la télé est allumée🙂.

Avoir chaud (j’ai allaité en hiver)

Je me suis procuré des petites couvertures polaires au départ pour le bébé, mais disons que la maman mérite un peu de chaleur aussi! Pendant ou après la tétée quand il s’endormait, quel bonheur de ne pas avoir froid et de pouvoir rester tranquille à se reposer…

Une petite soif?

A voir ce petit chouchou boire, j’avais tout de suite l’impression d’être déshydratée. Dès que j’allaitais, j’embétais aussitôt le papa pour qu’il aille me chercher un verre d’eau. J’ai fini par avoir des verres d’eau sur presque toutes les tables à proximité et des bouteilles d’eau dans la voiture, dans le sac… Pour celles qui allaitent en été, ça doit être pire! Si vous avez des conseils pour rester hydratée, n’hésitez pas à les donner!!

D’ailleurs si vous prenez le train ou des transports, n’hésitez pas à alourdir votre sac avec de l’eau, les distributeurs sont encore trop rares.

Les nez qui chatouillent, les petits bouches qui s’endorment ouvertes…

J’ai habituellement des allergies à la poussière. Heureusement, enceinte, je n’en ai pas souffert mais une fois bébé là, ma rhinite allergique ne m’a pas lachée. Alors, j’avais tout le temps un paquet de mouchoir avec moi. Ce qui était bien pratique aussi quand le bébé s’endormait la bouche ouverte. Quand j’y pensais et que je plaçais un mouchoir propre sous sa bouche avant de l’allaiter et c’était bon…

S’occuper dans la journée

Vive les télécommandes et le monde sans fil…

Lorsque je m’installais, je ramenais la télécommande de la télé. Cette télé que j’ai regardé la plupart du temps d’un oeil et sans son, mais histoire de voir des images. Parfois, je ramenais un petit magazine…

Comme j’ai un fan de technologie à la maison, j’ai même vu les épisodes de Lost sur un lecteur de video portable. Quelle classe! Avec un casque sur les oreilles, je pouvais écouter le film ou de la musique sans déranger bébé.

Le téléphone sans fil est d’une énorme utilité! Les gentilles mamans nous appellent pour avoir des nouvelles, mais l’allaitement prend tellement de temps qu’une fois sur deux on est en train d’allaiter. Nous sommes parfois à l’autre bout de la maison et pas facile d’entendre cette sonnerie. Avec le téléphone sans fil, j’essayais au possible de le garder près de moi.

Résumé

Quand j’avais le temps de préparer l’allaitement et après quelques semaines de « rodage », lorsque je m’installais chez moi pour allaiter, je rassemblais : un verre d’eau, un ou plusieurs coussins, une couverture, un petit paquet de mouchoirs, le téléphone, la télécommande ou le magazine (voir le lecteur mp3…) sans oublier le bébé.

Si j’avais moins de temps, je buvais rapidement mon verre d’eau, je décrochais le téléphone et je m’allongeais tout simplement avec le chouchou et là, je reposais mes yeux et ma tête. C’est important de se retrouver et de se reposer.